Avec COETIC, optimisez votre conformité réglementaire

Votre partenaire pour la gestion et la validation de vos projets réglementés

lundi 8 juin 2020

L'Etat choisit Microsoft pour les données de santé et crée la polémique

Le gouvernement français a pris la décision d'héberger les informations de santé de millions de Français sur les serveurs de l'américain Microsoft, au détriment d'OVH, une société française.

Le Health Data Hub doit mettre à disposition des scientifiques des données très personnelles relevant du secret médical mais anonymisées ou, a minima, pseudonymisées.Le Health Data Hub doit mettre à disposition des scientifiques des données très personnelles relevant du secret médical mais anonymisées ou, a minima, pseudonymisées.
Le Health Data Hub doit mettre à disposition des scientifiques des données très personnelles relevant du secret médical mais anonymisées ou, a minima, pseudonymisées.

La polémique ne pouvait pas éclater à un pire moment. Quelques jours avant de lancer avec l'Allemagne le projet d'informatique en ligne européenne Gaia-X pour la protection des données dans le « cloud computing », le gouvernement français doit défendre sa décision d'héberger les informations de santé de millions de Français sur les serveurs de l'américain Microsoft…

« C'est la peur de faire confiance aux acteurs français de l'écosystème qui motive ce type de décision. La solution existe toujours. Le lobbying de la religion Microsoft arrive à faire croire le contraire », s'est étranglé sur Twitter Octave Klaba, le fondateur de la société roubaisienne OVHcloud, dénonçant un « processus opaque ».

Celui-ci était candidat contre Microsoft à l'hébergement du Health Data Hub, cette plateforme française unique au monde destinée à la recherche sur les données de santé créée à la suite du rapport Villani.

Link to article - CLICK HERE